• Accueil

Poésie

Aimer ou avoir aimé

Le 12 mars 2017.

« Aimer ou avoir aimé, cela suffit. Ne demandez rien ensuite. On n'a pas d'autre perle à trouver dans les plis ténébreux de la vie. »

Parmi les doux mots entendus en ce Printemps des poètes, cette perle de Victor Hugo entendue dans la pièce Victor Hugo, mon amour, perle pêchée dans l’immense collier des Misérables (Tome 5, chapitre 2).

Une salutaire bouffée d’air, qui nous rappelle l’essentiel, l’amour, la quinte essence, le cinquième élément selon Luc Besson.

Aux femmes

Le 8 mars 2015.

… Qu’il souffre ou combatte, c’est Elle
Que l’homme à son secours incessamment appelle,
Sa joie et son espoir, son rayon sous les cieux,
Qu’il pressentait de l’âme et qu’il cherchait des yeux…

En ce 8 mars, comment ne pas songer à une femme, à LA femme ? En ce Printemps des poètes, comment ne pas citer une poétesse ?

Poèmes

Pourquoi la poésie ?
Pour l'harmonie entre le message et les mots pour l'exprimer, pour la précison du rythme et la musicalité, pour l'indispensable rigueur de l'écriture. Pour l'émotion qu'elle me donne et l'admiration que j'éprouve pour le courage du poète.
"Certes, chez les poètes, le rôle des mots est plus vif que dans la prose." (Jean Cocteau, La difficulté d'être)

Quelques poèmes en français

Les états d'âme, c'est ce qu'exprime le mieux la poésie, à mon sens. C'est en tout cas ce à quoi je la destine le plus souvent lorsque j'en suis l'auteur. Mots choisis, mots comptés. Ecriture rythmée et méticuleuse. Ecriture apaisante, dans l'idéal, d'un chercheur de soi.

ATTENTION : ces textes sont soumis aux droits d'auteur.

Bulle-girl

Préambule une belle
Ni bouledogue ni bad girl
Immobile dans sa bulle
Déambule sur mon île
Et chamboule mes pendules
Ma bulle-girl
Maboule boy
Funambule sur le fil
Elle déroule en kyrielle
Des dentelles qui s'envolent
Des rubans qui ondulent
Ribambelle dans la bulle

Volubile elle simule
Dans sa bulle affabule
Et dévoile pêle-mêle
Des paroles des formules
Décibels délébiles
Ma bulle-girl
Maboule boy
Versatile à l'œil ciel
Dans sa bulle elle s'emballe
Sans mobile ma rebelle
Démolit les idoles
Les idées manipule

Blackboulé sans scrupules
De sa bulle recalé
Soupe au lait somnambule
Dans ma cale ma cellule
J' capitule point-virgule
Ma bulle-girl
Maboule boy
D' mon exil je déboule
Tel un fol dans la bulle
De mon Elle et saoul d'elle
Je postule pour un rôle
Sous son aile sa férule

Moi son mâle son fidèle
Son asile volatile
Moi son All érectile
Dans sa bulle je l'adule
Ma crapule au teint pâle
Ma bulle-girl
Maboule boy

Ma bulle-girl
Maboule boy

Démission

Tu noircis ma raison
L'avenir m'est poison
Faut qu' j'aie ma guérison

Amour-passion
Noire obsession
Self-destruction

Tu me mets en déroute
L'endemain m'est le doute
Faut qu' j'aie mon goutte-à-goutte

Amour-passion
Noire obsession
Self-destruction

Tu détruis ma santé
Le futur m'est compté
Faut qu' j'aie ma dignité

Amour-passion
Noire obsession
Self-destruction

Tu occupes mes espaces
L'horizon m'est impasse
Faut qu' ça casse ou qu' ça casse

Amour-passion
Noire obsession
Self-destruction

Amour-passion
Self-suppression
Fin d'émission

Démission

Dix-sept

Noces sans os

Nos dix-sept ans,
Depuis la Noce :
Noces de rose

Dis, c'est un temps
Un sacerdoce
Pour une osmose.

Je suis ton boss
Et ton Eros
Tu es ma chose
Dont je dispose.

Sur moi morose
Tu te reposes
Toi mon cosmos,
Mon tétanos

Moi résistant,
Mais entre-temps
Me soumettant

Toi t'entêtant
Mais acceptant
Mon seul sextant

Nos dix-sept ans
De vie en rose

Nos dix-sept ans
Sans ankylose

Nous : consentants
Que tout oppose

Nous concertant
Sans ecchymose

Nous dévêtant
Sans overdose

En pressentant
L'Apothéose.

Mayday

Dans mon désert t'as déboulé,
Tous mes désirs t'as débridés,
Sur mes dérives t'as débarqué,
Tous mes débris t'as déblayés
Mayday ! Mayday !
A mes dépens, sans désarmer,
Dès le début, je t'ai aimée
Mayday ! Mayday !
Mais maintenant, mais désormais
Essaie d' m'aider à t' désaimer
Dans mon désordre désoeuvré,
T'as décelé, t'as débauché
Les démons qui m'ont dévoré,
T'as dévié le dévoyé

Toutes mes déroutes, mes dé-
Tours, mes débâcles et mes dé-
Goûts, mes débats, mes dégâts et
Mes dérapages t'as défaits
Mayday ! Mayday !
A mes dépens, sans désarmer,
Dès le début, je t'ai aimée
Mayday ! Mayday !
Mais maintenant, mais désormais
Essaie d' m'aider à t' désaimer
Sous le déluge de tes dé-
Lices, j'ai déterré de mes
Déblais des mots pour désagré-
Ger mes délires d'égaré

Tous mes défauts j'ai dégommé,
Tous mes défis j'ai rengainé,
Sur mon destin j'ai déployé
Des ailes d'or pour te garder
Mayday ! Mayday !
A mes dépens, sans désarmer,
Dès le début, je t'ai aimée
Mayday ! Mayday !
Mais maintenant, mais désormais
Essaie d' m'aider à t' désaimer
Incidemment t'as décidé,
De m' débouter, de m' dégager
De n' me laisser aucun délai
Pour m' raccrocher à n' plus t'aimer

Par ton départ désemparé,
J'ai décliné, j'ai débloqué,
J'ai débrayé, j'ai dévissé,
Désabusé j'ai débranché
Mayday ! Mayday !
A mes dépens, sans désarmer,
Dès le début, je t'ai aimée
Mayday ! Mayday !
Mais maintenant, mais désormais
Essaie d' m'aider à t' désaimer
Désespéré, déstructuré,
De ton amour déshabillé,
Mon cœur de toi désaffecté,
Désaccordé a décroché

Mais de ton déclic à mon dé-
Clin, il n'est que d'essais ratés,
Dépit, déjà-vu. Il m'est dé-
Fendu d'aimer. Mayday ! Mayday !
Mayday ! Mayday !
Dès le début, je t'ai aimée
Mais désormais il faut qu' j'essaie
D' te désaimer. Mayday !

Tentation

Mmmhh ! Ne rien faire
Abandon musculaire
Délicieux laisser-faire
Paresse
Tentation abstention

Eclaboussures
Inutiles morsures
Impossible censure
Colère
Tentation éruption

Inassouvis
Aux plaisirs asservis
Misérable survie
Luxure
Tentation perdition

Désir aiguis-
-é pour des déjà prises
Avide convoitise
Envie
Tentation séduction

Dents du cercueil
Manger sans qu'on le veuille
Ventre plus gros que l'œil
Gourmandise
Tentation libations

Vision factice
Des charmes, des délices
De l'ego. Cher Narcisse !
Orgueil
Tentation prétention

Cœur sécheresse
Matérielles richesses
Indigne forteresse
Avarice
Tentation possession

Voie off

Beauf
Philosophe,
Voie off

Beauf
Apostrophe,
Voie off

Beauf
En surchauffe,
Voie off

Mais...

Plof !
Tous l'étoffe
De beaufs

Beaufs !
Catastrophe !
Adolfs !

Beaufs !
Tous beaufs sauf...
Tous sauf...

Bof !

Voix off